Caméra thermique : le comparatif complet 2019

Les caméras thermiques connaissent un réel succès depuis de nombreuses années et elles sont plébiscitées par les professionnels comme par les particuliers. Il faut dire que chacun y trouve son compte, essentiellement pour vérifier l’état de l’isolation d’un logement. La caméra thermique permet en effet d’observer, et ce très simplement, les déperditions de chaleur et d’énergie au sein d’une maison. Certains appareils permettent d’aller beaucoup plus loin : imagerie thermique de précision, taux d’humidité dans l’air, révision des installations de chauffage, etc. Cette visualisation des températures permet essentiellement de mettre en évidence d’éventuels défauts d’isolation.

 
Caméra Flir C2
Miniature de la caméra thermique Flir C2
Bosch Professionnal
Miniature de la caméra  thermique Bosch Professional GTC400C
PerfectPrime IR0018
Miniature de la caméra thermique PerfectPrime IR0018
Performance
Rapport qualité/prix
Observations
Excellente caméra thermique qui conviendra aux particuliers comme aux professionnels.
Lire notre test
La qualité Bosch est au rendez-vous mais le prix est un peu trop élevé par rapport aux concurrents (minimum 200€ de +).
Lire notre test
Une bonne alternative, la qualité est moindre mais le prix est nettement inférieur aux autres modèles testés.
Lire notre test
Note globale


Le meilleur prix
Au meilleur prix sur Amazon
Au meilleur prix sur Amazon
Au meilleur prix sur Amazon

Il existe aujourd’hui sur le marché de nombreuses caméras thermiques différentes, et à tous les prix. Caméra-thermique.net fait le point sur les différents modèles, sur leur utilisation et leur rapport qualité/prix. Cet outil génial a révolutionné les diagnostics thermiques et le monde de l’isolation. Que vous souhaitiez utiliser votre caméra pour vérifier l’isolation d’une maison ou pour un usage de loisirs (chasse, airsoft, imagerie thermique de nuit, surveillance…), il existe une caméra thermique qui répond à vos besoins. Alors suivez le guide !

 

Le fonctionnement d’une caméra thermique

Une caméra thermique est un véritable petit bijou de technologie. Il s’agit d’un appareil qui reçoit les rayonnements infrarouges émis par les corps, à savoir les humains mais aussi les objets. L’appareil fonctionne un peu comme un appareil photo : il enregistre une image infrarouge, et la délivre sous la forme de couleurs plus ou moins chaudes qui corresponde à une mesure de la température et des variations de température. Il s’agit en fait d’une représentation simplifiée des infrarouges : plus un corps est chaud, plus il émet de rayonnements et l’image délivrée sera rouge ; plus un corps un froid, moins il émet de rayonnements (mais il en émet toujours un peu !) et cet objet apparaîtra donc en bleu sur l’image.

Caméra thermique pour vérifier un radiateur

Il existe bien sûr de nombreuses couleurs et le contraste permet facilement de voir où se situent les zones chaudes et les zones froides. Chaque couleur correspond à une certaine température (exprimée en degrés Celsius ou en degrés Fahrenheit). En d’autres termes, la caméra thermique prend une photo instantanée de votre isolation, et vous résume visuellement là où se situent les déperditions de chaleur !

Attention, il ne s’agit pas d’une image précise ni même artistique : il est surtout question de comprendre l’information transmise par l’appareil. La couleur qui apparaît sur les images enregistrées n’est pas « réelle » : c’est une représentation simplifiée pour nous permettre de comprendre. Dans les faits, les corps chauds ne sont pas rouges, et les corps froids ne sont pas bleus 😉

Comment prendre une image thermique ?

La prise d’une « image thermique » à l’aide d’une caméra thermique est particulièrement simple. Il suffit de viser l’endroit que vous souhaitez contrôler, et d’appuyer sur le bouton prévu à cet effet. Si les caméras thermiques se présentent comme de petits pistolets, ils fonctionnent un peu à l’instar des thermomètres médicaux professionnels, qu’on utilise généralement sur la tempe des patients pour prendre leur température.

Le résultat est, là aussi, très rapide et très fiable : une fois l’image capturée, l’appareil « scanne » littéralement les données collectées, puis l’écran de l’appareil va faire apparaître une image précise des rayonnements infrarouges sous la forme d’une représentation colorée. Il n’y a plus qu’à regarder où se situent les éventuels problèmes !

Dans quels cas utiliser une caméra thermique ?

On pense bien sûr à l’isolation, mais les usages de la caméra thermique sont nettement plus variés que le seul domaine du bâtiment. Voyons en détail quelles sont les utilisations possibles d’une caméra thermique !

Contrôler l’isolation de votre logement

Pour les particuliers, une caméra thermique s’avère un allié précieux pour vérifier en détail l’isolation de son logement et pour trouver les points thermiques faibles. Il s’agit généralement des ouvertures mal isolées, comme les fenêtres ou les portes, ou encore certains murs peu isolés, qui laissent passer fraîcheur et humidité lors de l’hiver.

Caméra thermique pistolet avec écran LCD

Soulignons aussi que même si le logement contrôlé est « bien isolé », la caméra thermique vous permettra de vérifier que tout est toujours en ordre et que le temps n’a pas de prise sur les zones à risque. Vous pourrez aussi vérifier l’usure de votre installation électrique. Donc même si votre logement ne semble pas être une passoire énergétique, une caméra thermique vous sera forcément utile ! Et puis, si vous pensez que votre logis est parfaitement isolé, vous aurez peut-être quelques surprises en le scannant de fond en comble… !

Grâce à votre caméra thermique, vous « ciblez » précisément les points faibles de votre maison et vous pouvez également contrôler l’efficacité de vos installations sanitaires (chauffage) ou d’appoint comme un plancher chauffant. L’autre avantage de la caméra thermique, c’est de pouvoir contrôler votre installation électrique et notamment vos armoires. En effet, l’appareil va être en mesure de détecter d’éventuelles surchauffes sur tous les appareils de la maison : ordinateurs, TV, réfrigérateurs, smartphones, aspirateurs, appareils électroménagers divers, en un mot tous vos appareils qui émettent de la chaleur ! Il sera également utile pour détecter des fuites sur des canalisations.

Un usage « loisir » en extérieur

Enfin, les caméras thermiques sont parfois utilisées dans les loisirs, et essentiellement en extérieur. Vous pouvez ainsi parcourir une forêt à la recherche d’éventuels animaux sauvages (qui émettent bien sûr, eux aussi, des rayonnements infrarouges), que vous soyez chasseur ou non. D’autres préfèrent se livrer à des parties de cache-cache en pleine nuit : il faut dire qu’observer les sources de chaleur est particulièrement passionnant !

Image thermique d'un chien dans la nuit

Ainsi, les mordus d’airsoft et autre paintball utiliseront les caméras thermiques pour repérer les adversaires bien cachés dans la pénombre : car s’ils ne sont pas visibles à l’œil nu, leur chaleur corporelle les trahira ! Attention, contrairement à une idée reçue, les caméras thermiques ne permettent pas de « voir » derrière une paroi ou un obstacle : l’appareil ne « traverse pas les murs » pour y repérer, derrière, des masses de chaleur. Il faut donc que l’objet ou la zone étudiée ne soit pas obstrué par une masse.

L’usage professionnel est le plus répandu

Les caméras thermiques sont un outil professionnel très efficace et de plus en plus courant. Il faut dire que les chauffagistes y trouvent leur compte (lors de recherche de fuites par exemple) mais aussi les plombiers, les spécialistes de l’isolation, les professionnels chargés de réaliser des bilans énergétiques, etc. Le premier usage des caméras thermiques est bien celui du bâtiment de l’isolation thermique et phonique. Ce genre d’appareil peut également prévenir certains risques, comme les surchauffes électriques.

On y pense moins, mais d’autres corps de métier ont recours à l’imagerie thermique : les secours ont parfois recours à des caméras thermiques performantes pour surveiller certains points chauds lors d’incendies – on pense naturellement aux pompiers -, ou encore pour retrouver une victime dans un environnement hostile (essentiellement en pleine nature : montagnes, fleuves…).

Un pompier utilise une caméra thermique lors d'un incendie

La caméra thermique permet également de retrouver des individus esseulés ou perdus : souvent, ce genre d’imagerie thermique de haute volée est couplée avec l’usage d’un hélicoptère qui va balayer une large zone géographique. Pour surveiller ou protéger les citoyens, les gendarmes et autres policiers peuvent également utiliser des caméras thermiques professionnelles afin de débusquer des individus mais aussi des caches.

On citera également le secteur médical et notamment celui de l’imagerie, qui utilisera la même technologie pour « thermographier » des patients et ainsi observer certaines infections qui conduisent à une plus grande chaleur sur certaines parties du corps. Enfin, les chercheurs et scientifiques ont également un usage de la caméra thermique, notamment pour observer des changements de température ou d’états lors d’expériences ; les naturalistes, enfin, peuvent utiliser ce type d’appareil pour approcher et d’étudier le comportement d’animaux sauvages particulièrement craintifs à l’aide de capteurs infrarouges.

Comment choisir sa caméra thermique ?

Il s’agit maintenant de voir quels sont les critères et les points à considérer lors de l’achat de votre caméra thermique. Il faut dire qu’il existe de très nombreux modèles et à tous les prix, alors cette partie est particulièrement importante.

Quel type de caméra choisir ?

Dans les faits, il existe deux types de caméra thermique. Les modèles pistolets, déjà évoqués, ont un usage professionnel ou semi-professionnel et sont très performants ; les modèles pour smartphones sont davantage faits pour les particuliers et connaissent des performances moindres (mais aussi un coût plus faible).

Les caméras thermiques pistolets sont suffisantes pour tous les usages. Généralement équipés d’un pointeur laser, ce sont des appareils qui font preuve de précision : on cible efficacement la zone que l’on souhaite contrôler thermiquement. L’imagerie thermique est de qualité, la contrôle de la température est très précis et la rapidité de l’appareil est très satisfaisante pour des bilans d’isolation ou Diagnostic de Performance Energétique (DPE).

Caméra thermique greffée à un smartphone

Les caméras thermiques pour smartphones sont nettement moins « professionnelles » mais peuvent suffire selon votre usage. Généralement plus petite, la caméra thermique smartphone est pratique d’utilisation : elle se « greffe » sur votre smartphone et va utiliser des informations recueillies via votre portable. On note, forcément, une précision plus faible et un calcul nettement plus aléatoire des températures, mais son prix est nettement moins élevé que celui des caméras thermiques pistolets professionnelles ou semi-professionnelles.

La sensibilité thermique : le critère principal

Outre le type de caméra, le premier critère à observer est celui inhérent à la sensibilité thermique de l’appareil. Ce qu’on appelle sensibilité thermique, c’est le fait de savoir différencier avec précision les différentes températures. Plus l’appareil est sensible, plus il va être en capacité de faire apparaître les contrastes des zones, et plus il va délivrer une image thermique précise et fiable.

Une caméra thermique compacte conçue par Flir

Opter pour une caméra thermique à bas prix n’est donc pas toujours un bon calcul, car les résultats émis par l’appareil, s’ils sont imprécis, risquent de vous conduire à de mauvais choix en matière d’isolation ou de rénovation/réhabilitation. Imaginez une caméra thermique performante, qui parvient à différencier nettement 21° et 20,5°c. Si une autre caméra, moins performante, n’y voit aucune différence, elle ne parvient juste pas à « voir » l’éventuelle déperdition de chaleur d’un demi-degré. Or ce demi-degré, à l’échelle d’une maison et d’une consommation énergétique annuelle, est loin d’être anodin !

Précision & plage de températures

Caméra thermique professionnelle La sensibilité thermique est donc un gage de précision et de fiabilité, tout comme la plage de températures proposée par l’appareil. Si la plupart des appareils sont capables de mesurer de -35 degrés Celsius à +150/200° Celsius, cela ne s’avérera pas forcément suffisant pour certains usages industriels ou professionnels. Aussi une cheminée peut connaître des températures supérieures à 200°c, et que dire de certaines matières en fusion dans les usines sidérurgiques, qui peuvent dépasser allégrement les 500° !

Notez aussi qu’une plage de températures importante signifie généralement une sensibilité et une précision accrue de l’appareil. Si, en tant que particulier ou professionnel, la plage de température standard vous suffit amplement, vous pouvez utiliser ce critère pour différencier deux caméras équivalentes. Si l’une d’entre elles possède une plage de températures supérieure, cela signifie que sa sensibilité thermique et sa précision s’avéreront globalement meilleures.

L’angle de visée (ou champ de visée)

Nous comparions tout à l’heure les caméras thermiques à un appareil photo : cette fois, la comparaison va encore plus loin. L’angle de visée est un critère important lorsque l’on choisit sa caméra thermique, car c’est cette valeur qui détermine la distance entre la caméra et la zone que vous souhaitez contrôler.

Pour faire simple, plus l’angle est grand et plus on pourra tester rapidement une zone importante. Il s’agit donc du champ de visée et même du « champ de vision » de votre caméra. Si vous souhaitez contrôler toute une habitation ou même plusieurs habitations, veillez à opter pour un angle de visée important, sans quoi vous passerez des heures à « photographier » thermiquement chacun des coins et des recoins !

Si, au contraire, vous contrôlez de petits composants (par exemple dans un système informatique), un champ réduit sera plus utile qu’un champ large, mais cela ne signifie pas forcément que votre caméra sera moins onéreuse.

Résolution & mise au point

Encore des termes empruntés au monde de la photographie numérique : la résolution de votre caméra thermique permettra d’apporter de nombreux détails à l’image délivrée par l’appareil. Plus la résolution est grande, et plus vous pouvez distinguer des détails précis. A quoi bon opter pour une caméra performante si, à cause d’une faible résolution, elle ne parvient pas à vous montrer précisément les zones qui doivent requérir votre attention ? Ici aussi, ce point concernera surtout les professionnels, car la résolution des modèles standards suffira à la plupart des usages, y compris pour des vérifications liées à l’isolation.

La mise au point et la résolution d'une caméra thermique

Enfin, dernier point d’importance : la mise au point. Comme une photographie classique, l’appareil doit être en capacité de produire une image nette et non soumise aux éventuels mouvements de l’utilisateur. Cela influe nettement sur la qualité de la mesure. Pour plus de commodité, tous les modèles présentés ici comportent une mise au point globalement satisfaisante ainsi qu’une haute résolution. Bien sûr, plus les modèles sont chers et plus la mise au point est efficace.

Quel est le prix d’une caméra thermique ?

Du fait des fortes différentes de qualité et de fonctionnalités entre les appareils, il existe une très large fourchette de prix pour acheter une caméra thermique. Cet outil très performant, largement utilisé dans le monde du bâtiment, voit rapidement son prix s’envoler à plusieurs certaines d’euros si vous optez pour des modèles de qualité. Notons aussi que certaines caméras thermiques vendues sur le marché s’apparentent davantage à des gadgets qu’à de réels outils : des vendeurs n’hésitent pas à vous vendre des détecteurs thermiques pour des caméras thermiques, alors que l’utilisation n’est pas du tout la même ! Dans tous les cas, la thermographie est une étude coûteuse, mais précieuse.

Pour être tout à fait honnête, si vous n’êtes pas prêt à dépenser 250€ ou plus dans un modèle d’entrée de gamme, mieux vaudra vous tourner vers une caméra thermique pour smartphone, qui suffira peut-être à votre utilisation. Si vous êtes un professionnel ou si l’utilisation est davantage tournée vers le bâtiment (par exemple un particulier souhaitant rénover thermiquement son logement), nous vous conseillons vivement d’investir dans un modèle de caméra thermique pistolet, nettement plus précis et plus révélateur des éventuelles faiblesses énergétiques.

Si votre budget est serré mais que vous souhaitez tout de même avoir entre les mains un objet de qualité, deux solutions s’offrent à vous : louer une caméra thermique, ou opter pour un détecteur thermique de qualité. Ces derniers ne proposent pas d’imagerie thermique mais permettent simplement de capter avec précisions la température sur tel ou tel pan de mur, fenêtre ou porte.

Quelle caméra thermique choisir ?

Grâce à tous ces éléments, nous avons pu prendre du recul sur les différents modèles proposés sur le marché et faire une sélection de 3 top produits. Il ne s’agit pas des produits les plus chers ni des hauts de gamme (qui sont souvent proposés à plus de 1500€, voire plus de 10000€ pour certains modèles !) mais de caméras thermiques qui bénéficient d’un rapport qualité/prix intéressant.

Voici donc notre sélection et le résultat de nos tests.

Caméra Thermique Flir C2 : notre coup de cœur

Disons le tout de suite : la caméra thermique Flir C2 est celle qui a obtenu le plus de succès auprès de notre équipe. Nous allons voir pourquoi, et dans en détail !

L’aspect de la Flir C2

Cette caméra thermique se présente un peu comme un appareil photo : son format compact est un point fort, car elle se glisse aisément dans une poche, comme un smartphone. Ce n’est pas le cas avec les modèles pistolets ! On notera aussi un poids très léger : 140 grammes seulement ! C’est un autre argument important pour les professionnels du bâtiment, qui sont souvent en déplacement.

La caméra thermique Flir C2 tient dans la poche

Une fois en main, on constate une finition très correcte et une solidité appréciable. La Flir C2 fait un peu figure d’ovni sur le marché, car c’est la seule à proposer un design aussi compact et aussi pratique.

Les performances de la caméra Flir C2

Dans les faits, deux caméras sont présentes dans l’appareil : l’une thermique, et l’autre classique. Cela permet aisément de « viser » et de voir les différences de température dans un espace donné. Avec une sensibilité thermique égale à 0,1°c, la Flir C2 fait preuve d’une vraie précision. La prise d’une image thermique nécessite de rester immobile une à deux secondes (pour permettre à la mise au point d’être pleinement efficiente) et les résultats sont de bonne qualité.

Caractéristiques techniques de la caméra thermique Flir C2

L’écart de température proposé par la Flir C2 (-10°c/+150°c) est adapté au BTP mais ne conviendra pas aux éventuelles utilisations dans l’industrie métallurgique. Mais cela sera largement suffisant pour la plupart des utilisations, y compris bien sûr pour les particuliers.

Un écran qui fait la différence

L’autre énorme point fort de la Flir C2, c’est bien sûr son écran de 4800 pixels qui permet une lecture facile et rapide des éléments analysés. Le format original de cette caméra sert bien sûr son ergonomie globale et on profite donc d’une prise en main facilitée.  Peu de boutons sont présents sur la caméra et il est difficile de se tromper pour prendre un « instantané thermique ». C’est encore un point fort par rapport aux modèles pistolets qui ne sont pas toujours très intuitifs.

Test de l'écran de la caméra Flir C2

La caméra thermique Flir C2 est livrée avec le logiciel Flir Tool, qui permettra une analyse accrue des résultats et une observation thermique encore plus fiable. Si le logiciel est globalement satisfaisant, sa prise en main requiert cependant un peu plus de temps que l’appareil.

Résultats du test de la caméra thermique Flir C2

En conclusion, la caméra thermique Flir C2 est un modèle très satisfaisant qui conviendra à la plupart des utilisations pour le bâtiment. Son ergonomie et sa fiabilité en font l’une des best-sellers de la marque Flir Systems, une marque américaine très connue, cotée en bourse et valorisée à hauteur de 2 milliards de dollars et qui emploie près de 3000 personnes dans le monde ! L’entreprise Flir est spécialisée dans l’imagerie thermique et l’on retrouve ce savoir-faire de grande qualité dans cet appareil.

Si le modèle supérieur existe (la Flir C3), il est également nettement plus onéreux et embarque d’autres fonctionnalités moins utiles au plus grand nombre. C’est pour cette raison que nous vous conseillons d’acheter la Flir C2, généralement proposée autour des 500€.

Caméra Thermique Flir C2

Caméra Thermique Flir C2

Performances : 

Qualité/prix : 

Note globale :

Appareil garanti fabricant 10 ans ! 

Au meilleur prix sur Amazon

 


Caméra thermique Bosch Professional : le haut de gamme

La performance Bosch est au rendez-vous

La caméra thermique GTC400C de Bosch (gamme Professional) est un petit bijou de technologie. Ses performances sont absolument remarquables ! La plage de température est plus vaste que ses concurrents (-10°c/+400°c), sa sensibilité thermique (<50 mK) est admirable et permet de scanner avec précision tous les points importants. L’appareil en lui-même s’avère très agréable : 500 grammes de technologie et de robustesse pour des mesures précises et faciles ! On notera que s’il a été conçu pour les professionnels, l’appareil est très facile d’utilisation pour tous, y compris pour les novices ou les particuliers.

Test de l'écran de la caméra Thermique Bosch

La prise en main s’avère en effet particulièrement aisée tant la caméra thermique GTC400C a été bien pensée. Le bouton central permet de naviguer dans le menu avec efficacité, et rapidement. L’appareil répond très rapidement, son allumage est lui aussi rapide et honnêtement, lors de nos tests, c’est tout simplement l’appareil qui s’est révélé être le plus précis et le plus agréable à utiliser.

Un écran de qualité et une application bien conçue

L’écran de 160*120 pixels permet de voir en temps réel les températures, ce qui peut faire gagner un temps précieux. La qualité globale des images délivrées est très bonne, et il est possible de superposer les images classiques et les images thermiques pour reconnaître sans problème les zones et objets scannés. Plus vous êtes proche de l’objet scanné, et plus la caméra thermique vous donnera des informations précises. Si l’écran peut parfois paraître un peu petit, l’échelle dynamique des températures est parfaite pour comprendre et cibler les zones thermiques les plus sensibles.

Bosch propose une application pour caméra thermique

Côté application, on notera l’existence d’une application dédiée, appelée Bosch Measuring Master. Grâce au wifi, vous pouvez connecter votre smartphone ou tablette avec votre caméra thermique et recevoir des données, des images ou des plans pris avec votre caméra thermique. Cet applicatif est nettement plus abouti que le système Flir et permet également de créer des notes, des to-do lists ou encore de partager certains documents. Un gros point fort supplémentaire !

Résultats du test de la caméra thermique GTC400C Bosch

Il s’agit clairement de la caméra thermique la plus qualitative étudiée par notre équipe. Les images thermiques générées sont les plus précises et l’appareil répond très rapidement à tous nos désirs. Le côté pistolet offre une ergonomie parfaite, l’appareil est équilibré et suffisamment solide pour durer dans le temps. On retrouve la qualité Bosch jusque dans l’application dédiée, ce qui est parfait.

Reste bien sûr un critère : le prix ! La caméra thermique GTC400C de Bosch est généralement proposée aux alentours des 900€, ce qui en fait aussi la caméra la plus chère de nos tests. Si le prix n’est pas scandaleux au vu de la technologie et des prouesses de l’appareil, le rapport qualité/prix nous semble légèrement plus avantageux sur la Flir C2 (vendue généralement 600€, soit 33% moins cher), d’où la seconde place pour la caméra Bosch Professional lors de nos tests.

Caméra thermique Bosch GTC400C

Caméra Thermique GTC400C Bosch

Performances : 

Qualité/prix :   

Note globale :

Appareil garanti 3 ans par le fabricant

Au meilleur prix sur Amazon

 


Caméra thermique PerfectPrime IR0018 : un bon compromis

Une caméra thermique pistolet de bonne facture

Caméra thermique de type pistolet PerfectPrimeL’IR0018 de PerfectPrime est une caméra thermique pistolet relativement classique. Fabriquée essentiellement en plastique solide, c’est une caméra d’entrée de gamme : nous parlons de « bon compromis » car son prix est relativement plus faible que celui de la Flir C2. L’écran de 3’2 est globalement convaincant et on apprécie ce modèle pistolet pour le confort qu’il procure à l’utilisateur. Il est vrai que ce type de caméra thermique est très pratique pour « scanner », pièce après pièce, un logement entier.

Les performances de la caméra sont satisfaisantes : la plage des températures est plutôt vaste pour un modèle de cette gamme : de -20°c à +300. Là où la qualité est nettement moins appréciable, c’est en ce qui concerne la sensibilité thermique globale de l’appareil.

Des performances… un peu en-dessous de nos espérances

Le fabricant annonce en effet une sensibilité moyenne, mais largement inférieure la Flir C2 ! Forcément, cela se ressent dans les images thermiques réalisées, qui sont de moins bonne qualité et qui sont également moins précises. Il faut également faire preuve de patience pour que la mise au point soit pleinement effective : si vous bougez trop rapidement après avoir scanné une zone, l’image thermique délivrée risque fort d’être parasitée par du « bruit » visuel peu enviable. L’écran LCD, pour sa part, est globalement performant même s’il peut s’avérer un peu petit à la longue.

Images prises avec la caméra PerfectPrime IR0018

Résultats du test de la caméra thermique PerfectPrime IR0018

Malgré les défauts énoncés, il faut replacer cette caméra dans son contexte et surtout vis-à-vis de son prix : on parle d’un produit qu’on peut trouver aux alentours des 400€ (livraison incluse), avec une carte SD de 4 go. Nous sommes près de 30% moins cher que la Flir C2, et moitié prix par rapport à la Bosch Professional !

La PerfectPrime IR0018 reste une caméra thermique de qualité, qui bénéficie d’un rapport qualité/prix plutôt satisfaisant. Cela peut être intéressant d’opter pour cette caméra en premier achat, avant de passer à la gamme supérieure (Flir C2 / Bosch GTC400C)

Caméra Thermique PerfectPrime IR0018

Caméra Thermique PerfectPrime

Performances : 

Qualité/prix :   

Note globale :

Appareil garanti 2 ans par le fabricant

Au meilleur prix sur Amazon